« On dit qu’on ne peut servir deux maîtres à la fois.
J’en sers trois. J’aime la Grèce d’amour. C’est dans mon sang.
Théâtre et cinéma sont ma respiration. » 
Melina Mercouri 
 
 
 
Dès ses premiers rôles, Melina Mercouri incarne une nouvelle image de son pays, follement indépendante : Stella, femme libre (1955), Gipsy (1958), Jamais le dimanche (1960). En 1955, elle rencontre Jules Dassin et devient sa muse et son grand amour. Fille et petite-fille d’hommes politiques de premier plan, elle se dresse publiquement en 1967 contre le régime des colonels. Déchue de sa nationalité, elle rétorque : « Je suis née grecque et je mourrai grecque ». À la chute de la dictature, elle se lance en politique, élue au parlement en 1977, ministre de la Culture en 1981. Hommage à "Melina, femme libre, bravache, engagée ", lumineuse enfant du Pirée.
 
« Tout est "trop" chez moi. J’aurais voulu chanter comme la Callas et danser comme Noureev. Je veux être présidente, je veux un Oscar, je veux être dompteuse de lions, constructrice de ponts, et je veux chanter une chanson que tout le monde chanterait. J’ai un appétit sans fin. »
 
 
 
 
 
 
Séance spéciale 
Melina Mercouri 
 
 
Jeudi 15 octobre à 17h15 à l'Institut Lumière
 
 
  Une séance spéciale en film et en musique pour célébrer l'actrice et la femme que fut Melina Mercouri, accompagné de nombreux invités, et en présence de son amie Nana Mouskouri, de son homologue Ministre de la culture Jack Lang et de Jean-Paul Gaultier (sous réserve). 

Projection suivie de Jamais le dimanche de Jules Dassin (1960, 1h32) 
 
 
 
Billetterie
 
 
 
Les films de l'hommage à Melina Mercouri 
 
 
 
Stella, femme libre / Stella
de Michael Cacoyannis (1955, 1h33)
 
Stella, envoûtante chanteuse, électrise chaque soir le public du cabaret Le Paradis. Elle mène sa vie et ses amours comme elle l’entend… Une tragédie libertaire et féministe qui révèle la radieuse Melina Mercouri dans son premier rôle au cinéma. Présenté en copie resaturée. 
 
Distributeur : Lost Films
 
 

Jamais le dimanche / Pote tin Kyriak
de Jules Dassin (1960, 1h32)
 
Au Pirée, Ilya vit de ses charmes et dicte ses propres règles. Elle est heureuse jusqu’au jour où elle rencontre Homère, philosophe amateur américain venu en Grèce… Prix d’interprétation féminine pour Melina Mercouri à Cannes en 1960. Une comédie dramatique lumineuse.
 
Distributeur : Park Circus
 
 

Les Pianos mécaniques / Los pianos mecánicos
de Juan Antonio Bardem (1965, 1h34)

Vincent, touriste français, se rend au petit village de Caldeva en Espagne. Il y rencontre les habitants et s’éprend de Jenny, la patronne du bar local… Melina Mercouri, solaire, déborde de sensualité dans ce film latin, aux côtés d’un James Mason royal.
 
Distributeur : Pathé
 
 
 
 
 
 
 
 


L'accréditation pour Lumière 2020
 
Les accréditations connaissent un grand succès. 
Vous aussi, accréditez-vous dès maintenant et profitez de réductions tarifaires sur toutes les séances (5€ au lieu de 7€)
 
L'accréditation est disponible dès maintenant ici
 
 
 
 
 
Le festival Lumière remercie
 
 
Les partenaires institutionnels
 
 
Les partenaires officiels
 
 
Les grands partenaires
 
 
Les partenaires médias 
 
 
 Ainsi que les partenaires de l’Institut Lumière
 
 
 
 
Le festival Lumière est organisé par 
 
 
 

Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages, cliquez ici
Conformément à la loi N° 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel et modifiant la loi N° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, tout utilisateur ayant déposé des informations directement ou indirectement nominatives, peut demander la communication de ces informations et les faire rectifier le cas échéant.