Communiqué de presse
 
 
 
de Luc Béraud
 
 
Un livre de la collection Institut Lumière / Actes Sud, 
en librairie le jeudi 24 septembre 2020
 
 
 
"Parler du métier de chef opérateur, c'est d'abord affirmer une passion pour le cinéma. Le chemin est long, parfois difficile et ingrat, et il faut être soutenu par un vrai goût pour le cinéma pour persévérer !
Pierre Lhomme 
 
 
 
 
Pierre Lhomme était un magicien de la lumière naturelle. Chef opérateur emblématique, il travailla avec les plus grands réalisateurs du cinéma français : Alain Cavalier, Chris Marker, Robert Bresson, Jean-Pierre Melville, Jean-Paul Rappeneau, Claude Miller, Jacques Doillon, ou Marguerite Duras… Luc Béraud l’a rencontré en 1972 sur le tournage de La Maman et la Putain de Jean Eustache, alors qu’il était premier assistant. Depuis et jusqu’à sa disparition en juillet 2019, leurs routes se sont croisées souvent.

Des conversations particulières, des témoignages, des publications ainsi que les archives personnelles que Pierre Lhomme a ouvertes ont aidé à documenter cette balade dans la filmographie d’un directeur de la photo, du Combat dans l’île (1962) à Cyrano de Bergerac (1990), de L’Armée des ombres (1969) et de Mortelle Randonnée (1983) à Jefferson à Paris (1995). Souvent interviewé, Pierre Lhomme n’a pas écrit de mémoires ni publié de livre d’entretiens. Entrepris avec lui avant son décès, Les lumières de Lhomme revient sur l'homme, l’artiste et son œuvre. Parsemé de digressions, d’apartés ou de commentaires, il est un aussi un hommage aux chefs opérateurs qui transforment des idées en images, un formidable témoignage sur la fabrique du cinéma et sur cette génération de cinéastes née dans les soubresauts de mai 1968.
 
 
 
Cinéaste, Luc Béraud fait son premier stage au cinéma en 1965. Premier assistant de Marguerite Duras, Alain Robbe-Grillet, Jacques Rivette, Jean Eustache, Claude Miller, Patrice Leconte, il devient ensuite lui-même réalisateur. Auteur ou coauteur d’un grand nombre de scénarios pour le grand et le petit écran, il a tourné trois longs métrages de cinéma, vingt-trois films de télévision, et a mis en scène deux pièces de théâtre. Cinéphile passionné, il est l’auteur en 2017 d’Au travail avec Eustache (making of) aux éditions Institut Lumière/Actes Sud, qui reçut le prix CNC 2017 du livre de cinéma et le Prix du livre d’histoire du cinéma du Festival de Pessac 2017.
 
 
 
Les lumières de Lhomme de Luc Béraud 
365 pages, 11,5 x 21,7 cm
Prix : 23€ 
 
 
Série dirigée par Thierry Frémaux et Bertrand Tavernier
 
 
 
Relation presse : 
Denis Revirand / Institut Lumière 
drevirand@institut-lumiere.org 
06 75 11 83 34 
 
 
 
Dans la même collection : 
 
Au travail avec Eustache (Making off)
de Luc Béraud
 
Prix CNC du livre de Cinéma 2017
 
Jean Eustache, réalisateur français, fait scandale au Festival de Cannes en 1973 avec son film La Maman et la PutainSon assistant sur trois films, Luc Béraud est devenu son ami. Il dévoile l’envers du décor, depuis leurs discussions artistiques jusqu’aux détails techniques, de la délicate direction d’acteur jusqu’aux excès d’un cinéaste très impliqué. Par ce court récit, il guide le lecteur au coeur du travail de Jean Eustache et explore ce qu’il avait de plus secret et de plus sincère en apportant un témoignage inédit.
 
Sortie en mars 2017
272 pages, 11,5 x 21,7 cm
Prix : 23 euros 
 

 
Annexe :
filmographie de Pierre Lhomme
 
 
© Institut Lumière / Photo : Paul Grandsard
 
 
 Réalisateur :
1963 : Le Joli mai de Chris Marker et Pierre Lhomme
 
Chef opérateur :  
1958 : Un Américain d'Alain Cavalier
1961 : Saint-Tropez Blues de Marcel Moussy
1962 : Le Combat dans l'île d'Alain Cavalier
1963 : Le Joli mai de Chris Marker et Pierre Lhomme
1964 : Les Métamorphoses du paysage d'Éric Rohmer
1965 : Pour le mistral de Joris Ivens
1966 : La Vie de château de Jean-Paul Rappeneau
1966 : Le Roi de cœur de Philippe de Broca
1966 : La Surface perdue (court-métrage) de Dolores Grassian 
1967 : Le Plus Vieux Métier du monde (La Révolution français) de Philippe de Broca
1967 : Le Plus Vieux Métier du monde (L'Amour en l'an 2000) de Jean-Luc Godard
1967 : Mise à sac d'Alain Cavalier
1967 : Un homme de trop de Costa-Gavras 
1968 : À bientôt, j'espère de Chris Marker
1968 : Coplan sauve sa peau de Yves Boisset
1968 : La Chamade d'Alain Cavalier
1969 : Festival panafricain d'Alger 1969 de William Klein
1969 : Mister Freedom de William Klein
1969 : L'Armée des ombres de Jean-Pierre Melville
1969 : La Coqueluche de Christian-Paul Arrighi
1970 : Le Dernier Homme de Charles Bitsch
1971 : Quatre nuits d'un rêveur de Robert Bresson
1971 : Quelqu'un derrière la porte de Nicolas Gessner
1972 : La Vieille fille de Jean-Pierre Blanc
1972 : Sex-shop de Claude Berri
1973 : M comme Mathieu de Jean-François Adam
1973 : La Maman et la Putain de Jean Eustache
1973 : Je sais rien mais je dirai tout de Pierre Richard
1974 : Sweet Movie de Dušan Makavejev
1974 : La Solitude du chanteur de fond de Chris Marker
1975 : La Chair de l'orchidée de Patrice Chéreau
1975 : Le Grand Délire de Dennis Berry
1975 : Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau
1976 : L'Ombre des châteaux de Daniel Duval
1977 : Dites-lui que je l'aime de Claude Miller
1977 : Les Enfants du placard de Benoît Jacquot
1977 : Une sale histoire de Jean Eustache
1978 : Les Mains négatives de Marguerite Duras
1978 : L'État sauvage de Francis Girod
1978 : Judith Therpauve de Patrice Chéreau
1979 : Aurélia Steiner de Marguerite Duras
1979 : Le Navire Night de Marguerite Duras
1979 : Retour à la bien-aimée de Jean-François Adam
1981 : La Fille prodigue de Jacques Doillon
1981 : Quartet de James Ivory
1981 : 44 ou les récits de la nuit de Moumen Smihi
1982 : Tout feu, tout flamme de Jean-Paul Rappeneau
1983 : Mortelle randonnée de Claude Miller
1983 : Le Grand carnaval d'Alexandre Arcady
1985 : Urgence de Gilles Béhat
1986 : Champagne amer de Ridha Béhi
1986 : Les Paumées de Connie Kaiserman
1987 : La Face cachée de la Lune d'Yvon Marciano
1987 : Maurice de James Ivory
1987 : Charlie Dingo de Gilles Béhat
1988 : Camille Claudel de Bruno Nuytten
1989 : Baptême de René Féret
1990 : Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau
1991 : The Voyager de Volker Schlöndorff
1992 : Promenades d'été de René Féret
1993 : Toxic Affair de Philomène Esposito
1994 : Dieu que les femmes sont amoureuses de Magali Clément
1995 : Jefferson à Paris de James Ivory
1996 : Mon homme de Bertrand Blier
1996 : Anna Oz d'Éric Rochant
1997 : Les Palmes de monsieur Schutz de Claude Pinoteau
1998 : Voleur de vie d'Yves Angelo
1999 : Cotton Mary d'Ismail Merchant
2003 : Le Divorce de James Ivory
 
 
Institut Lumière
 

Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages, cliquez ici
Conformément à la loi N° 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel et modifiant la loi N° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, tout utilisateur ayant déposé des informations directement ou indirectement nominatives, peut demander la communication de ces informations et les faire rectifier le cas échéant.